Mode :  

News

Expert meeting, 14-15 March 2011

News

Expert meeting, 14-15 March 2011

Network meeting, 12-13 October 2010

Pendant la première partie de l’année, toute l’équipe a travaillé en concertation à la rédaction en deux langues, anglais, français, du GUIDE et de 20 fiches du KIT. Le premier but était la grande rencontre avec les collègues de plus de trente pays européens, et cette rencontre, nous l’avons préparée minutieusement. Maintenant, nous pouvons le dire publiquement : quelle angoisse ! mais aussi quelle joie de vivre ces journées excellentes et de constater à la fin que tout s’est très bien passé (voir article d’actualité de juillet 2009). Bien sûr, il faisait très (trop) chaud à Graz… et quand l’hiver arrive, les souvenirs sont encore meilleurs.
Après l’atelier central, nous avons réalisé la 2e partie des travaux prévus : révision du Guide selon les remarques formulées durant l’Atelier central, en version bilingue. Puis nous avons recommencé à rédiger des fiches nouvelles pour le Kit tout en testant les fiches déjà prêtes auprès de collègues, dans des conférences, des colloques et des ateliers de formation. Les retours que nous avons eus sont très positifs.
Et maintenant, il nous reste à continuer ensemble pour avoir le bonheur de vous présenter d’ici un an le Guide et le Kit complets et en deux langues. Bien entendu nous accueillons les collègues qui souhaitent participer au travail des fiches… et aussi au travail de traduction des documents figurant déjà sur le site, et pour lesquels nous sommes très en retard, car notre énergie est mobilisée pour la réalisation du Guide et du Kit.
Que la fin de l’année 2009 soit douce et gaie pour toutes et tous, pour une année 2010 pleine de promesses!

ECEP Workshop 18-19 June, 2009

 

Toute l'équipe du projet ECEP a été heureuse d'accueillir les 29 participants à son Atelier central qui s'est déroulé dans une ambiance chaleureuse... et dans la chaleur des longues journées d'été. Briser la glace a donc été aisé ! A l'occasion des diverses présentations en session plénière (le projet, le guide, le kit, le site, et bien sûr le CELV), nous avons pu répondre directement aux interrogations de tous et chacun. En plus, nous nous sommes tous rencontrés plus longuement à l'occasion de conversations particulières tout au long de l'Atelier, et aussi aux tables des restaurants de Graz.
Rappelons qu'un forum est ouvert sur le site du projet, chacun peut s'y inscrire (ne pas oublier de préciser son « profil »), c'est un excellent moyen de continuer le dialogue entamé. En effet, la qualité de la participation, la présence, la cordialité des échanges et des contacts va certainement déboucher sur de nouvelles synergies productives, pour le présent projet, et sans doute d'autres ensuite.
En cinq groupes plus restreints, nous avons aussi partagé nos points de vue de lecture sur les travaux déjà faits – 1ère version du Guide ECEP, et plusieurs fiches du Kit. Chaque chapitre du Guide a été revu précisément et les membres de l'équipe vont intégrer les améliorations proposées.
Les travaux en petits groupes sur le Kit (faire des fiches supplémentaires) ont été menés en autonomie, puis présentés ensuite en plénière. Ainsi, des thèmes variés ont pu émerger, ils viendront s'ajouter à ceux que l'équipe a déjà traités et à ceux qui sont en préparation.
Finalement, c'est cela, encourager la culture de l'évaluation dans tous nos pays et même au-delà : écouter ce qui est dit par tous et chacun, pour vraiment en tenir compte.

 

Un regard sur la culture d'évaluation des enseignants, un projet de guide et kit de formation. La culture d'évaluation des enseignants en Europe a été étudiée d'abord dans quatre pays (Allemagne, France, Italie, Pologne), puis dans d'autres pays (Malte, Suisse, Lettonie, Belgique…) grâce aux informations tirées des mémoires universitaires et aussi des médias. Elle apparaît à la fois forte de son unité et marquée de disparités. L'unité est essentiellement le goût du métier et le sens qui lui est attribué, ainsi que l'intérêt pour la langue, la littérature, la culture enseignées et le désir de les partager. On constate aussi partout une percée des activités orales dans les classes: elles sont vues comme nécessaires et sont de plus en plus pratiquées. Les disparités paraissent plutôt le fait des institutions scolaires nationales: celles-ci sont vécues par les enseignants comme plus ou moins contraignantes, pas toujours de façon justifiée selon eux. On note avec intérêt que le questionnement et les recherches sur l'évaluation naissent des situations-problèmes que l'enseignant en formation ou déjà en fonction a dû affronter pour bien mener sa classe: l'oral en classe, la notation, les activités langagières transversales à plusieurs disciplines ou les classes spécialisées pour élèves en difficulté. Enfin, on peut se demander s'il n'est pas difficile pour les enseignants en formation de s'intéresser à l'évaluation… dans le temps où ils sont eux-même évalués. Nous souhaitons contribuer à dédramatiser la pratique de l'évaluation en diffusant des pratiques innovantes et efficaces. C'est le but de notre guide et du kit de formation à l'usage des formateurs, mais aussi des enseignants qui voudraient s'autoformer: le guide rappellera les points importants de ce qu'est évaluer, et le kit proposera un ensemble de fiches pratiques pour bien enseigner et évaluer, dans la perspective d'un bon aprentissage des élèves. Nous avons rédigé le plan de l'ensemble, qui sera soumis aux participants à l'atelier central des 18-19 juin 2009, et à qui nous demanderons d'apporter leurs bonnes pratiques dans leur pays. De plus, durant l'année 2009, nous finaliserons l'ensemble avant de le tester auprès des collègues.
 

 

Réunion d'experts 13 - 14 novembre 2008

Toute l’équipe du projet ECEP s’est réunie à Graz du 12 au 15 novembre 2008, comme prévu, pour mettre en commun les travaux réalisés : « focus groups » et entretiens sur les pratiques d’évaluation des enseignants de langues vivantes de l’enseignement secondaire dans les différents pays ; synthèses des apports de mémoires et questionnaires sur le même thème. Ces synthèses seront très bientôt en ligne !
On peut dire d’ores et déjà que l’évaluation est une question centrale, mais qu’elle n’est pas forcément reliée au Cadre européen, et que la place des examens, de la notation et la pression du travail quotidien sont très fortes.
Avec l’énergie habituelle et le débat égalitaire passionné qui font la force du groupe, nous avons ensuite tracé les lignes du guide et du kit de formation (et même d’autoformation, si certains enseignants ont ce besoin) sur l’évaluation qui sont le but final du projet. Ainsi seraient mis à disposition du plus grand nombre, au format papier mais aussi en ligne, des outils et des mises au point autour de l’évaluation. Puis nous avons partagé les rôles dans l’écriture et la mise en forme de cet ensemble (un guide + des fiches pratiques). Le tout, dans sa première version, sera présenté à l’atelier central qui réunira les représentants de 34 pays et qui est prévu pour les 18 et 19 juin à Graz. Nous attendons de cet atelier des éclairages et des apports des différents pays européens, afin que le résultat final – le guide et le kit – soient vraiment utiles au plus grand nombre des enseignants.

Equipe ECEP

Réunion d'experts, 8-9 mai 2008

Le projet ECEP, "Encourager la culture de l'évaluation chez les professionnels en langues", a pris son vrai démarrage lors de la première réunion d'experts qui a réuni l'équipe à Graz, les 9 et 10 mai 2008, avec le concours d'un expert venu du Canada (Toronto), A. Cumming.

Ensemble, nous avons pu faire une première synthèse des pré-enquêtes par questionnaires + entretiens destinées à mieux connaître les attitudes et les pratiques des enseignants quant à l'évaluation: on remarque que si ceux-ci se disent parfois en décalage avec les institutions scolaires, ils sont cependant tous engagés dans l'évaluation, en reconnaissent l'intérêt tout au long des processus d'enseignement et d'apprentissage.

Maintenant, il faut aller plus loin et s'efforcer de recueillir un grand nombre de "bonnes pratiques" d'évaluation en enquêtant parmi les enseignants, et de travailler à leur diffusion la plus large possible. Il est important aussi de renforcer l'image et le statut de tous les enseignants, qu'ils soient débutants ou en situation difficile et de contribuer à leur professionnalité. C'est l'ambition de notre projet ECEP, qui a pour but de créer un kit d'autoformation + un guide de référence pour les enseignants et formateurs d'enseignants
 

  Search

Bookmark and Share

Bookmark and Share