But général et objectives spécifiques

 

But
Il s'agit de mettre au point une autoformation initiale et continue des professeurs de langues vivantes à la culture de l'évaluation puis à l'évaluation, sur la base des recherches sur l'auto-efficacité (Bandura), le praticien réflexif et les compétences requises des enseignants (cf. travaux sur les référentiels). Pour les professeurs de langue maternelle, nous envisageons dans un premier temps une sensibilisation, car la langue est trop souvent en retrait par rapport aux aspects patrimoniaux et nationaux: littérature en particulier et grammaire dans certains pays.
Objectifs spécifiques 1. Recueillir et considérer les apports et savoirs pratiques (M. de Certeau) des enseignants sur leurs pratiques d'évaluation et la culture qui les sous-tend: notamment, apport de mémoires professionnels d’enseignants en formation dans les pays concernés par le projet (méthode riche d’informations pour la réflexion et l’orientation dans la conception des outils).
  2. Créer un ouvrage de référence théorique et pratique à leur intention et incluant les apports positifs repérés en 1.
  3.   Créer pour les enseignants de langue et pour les formateurs un kit d’autoformation papier (édition dans différents pays) et électronique (CD + plateforme) avec différents volets et lien avec un espace internet coordonné au sein du CELV pour:  
 
  • l'observation et le rendu de ces pratiques;
  • la formation à la démarche réflexive;
  • la formation aux principes et arrière-plans du Cadre et à ses libertés;
  • la formation à une démarche d'évaluation intégrée et contextualisée.
  Search

Bookmark and Share

Bookmark and Share